BBC et RT 2012 : quelles différences ?

Le respect de la RT 2012, contrairement à l'obtention du label BBC, préexistant, est obligatoire depuis le 1er janvier dernier. Quant aux exigences énoncées, elles ne sont pas exactement similaires. Réglementation : du label BBC à la RT 2012.

Le label BBC Effinergie : limiter la consommation énergétique à 50 kWhep/m²/an

Avant l'entrée en vigueur de la RT 2012, il était possible, mais facultatif, de faire certifier son habitation par l'association Effinergie. On obtenait le label BBC (Bâtiment Basse Consommation), défini par arrêté ministériel en 2007 à deux conditions :

- Ne pas dépasser une valeur de consommation en énergie primaire de 50 kWh par m² de surface plancher et par an, modulée notamment en fonction du climat et de l'altitude. Cette consommation tient compte du chauffage, de l'eau chaude, de la climatisation, de l'éclairage et des auxiliaires (pompes à chaleur par exemple) ;

- En maison individuelle, assurer une perméabilité à l'air du bâtiment inférieure à 0.6 m3/h.m².

La RT 2012 : des exigences supplémentaires

La réglementation thermique 2012 (RT 2012), applicable, pour les maisons individuelles, à tout permis déposé à partir du 1er janvier 2013, impose des limites légales en termes de consommation énergétique aux bâtiments neufs. Contrairement au label BBC, le respect des normes définies par la RT 2012 est donc obligatoire.

Cette réglementation thermique, née du grenelle de l'environnement, reprend et renforce les exigences du label BBC. La valeur maximale de consommation en énergie primaire autorisée est la valeur moyenne du label : 50 kWh par m² de surface plancher et par an, pour les 5 mêmes usages : chauffage, climatisation, production d'eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires. Le besoin en énergie pour les composantes strictement liées au bâti (chauffage, refroidissement et éclairage) est également, désormais, limité. Apparait aussi une obligation en matière de confort d'été.

Des exigences minimales de moyens s'ajoutent à cela, parmi lesquelles : - Recours aux énergies renouvelables : solaire, éolien, photovoltaique, etc.
- Traitement des ponts thermiques (fuites de chaleur),
- Traitement de la perméabilité à l'air,
- Surface minimale de baies vitrées,
- Prise en compte de la production locale d'électricité en habitation.

Remarque : Si le label BBC-Effinergie, en tant que tel, n'est plus délivrable pour les permis de construire déposés après le 31/12/2012, on peut néanmoins continuer de parler de BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Le bois : l'esprit BBC, tout simplement

Le bois, qu'il soit utilisé en tant que matériau de construction ou comme combustible de chauffe, a tout simplement l'esprit BBC : énergie renouvelable par excellence, neutre sur le plan des émissions de gaz à effet de serre (même brulé, il ne rejette que le CO2 qu'il avait préalablement absorbé), il est indéniablement plus écologique que le béton ou la brique.

Isolant naturel, il contribue aussi à limiter à lui seul la consommation énergétique des habitants de maisons en bois.